Acné hormonale et NMN : comment les précurseurs du NAD+ impactent la production de sébum

4.8
(274)

L'acné hormonale, souvent appelée acné adulte, est une affection cutanée courante caractérisée par des éruptions cutanées principalement autour de la mâchoire, du menton et parfois des joues et du front. Contrairement à l'acné traditionnelle chez les adolescentes, qui est souvent associée à une production excessive de sébum déclenchée par des changements hormonaux au cours de la puberté, l'acné hormonale a tendance à se manifester plus tard dans la vie, généralement chez les adultes dans la vingtaine, la trentaine et même la quarantaine.

Table des matières

Introduction : Comprendre l'acné hormonale

Causes et manifestations

Le principal responsable de l’acné hormonale est un déséquilibre des niveaux hormonaux, en particulier des androgènes comme la testostérone. Les androgènes sont présents aussi bien chez les hommes que chez les femmes et jouent un rôle crucial dans la régulation de la production de sébum. Lorsque les niveaux d'androgènes fluctuent, en raison de la puberté, des cycles menstruels, de la grossesse ou d'autres facteurs, ils peuvent stimuler les glandes sébacées à produire plus d'huile (sébum). L'excès de sébum, ainsi que les cellules mortes de la peau, peuvent obstruer les pores et créer un environnement propice aux bactéries responsables de l'acné, entraînant une inflammation et des éruptions cutanées.

Importance de l’équilibre hormonal pour la santé de la peau

Le maintien de l’équilibre hormonal est essentiel à la santé globale de la peau. Les hormones influencent non seulement la production de sébum, mais affectent également l’épaisseur de la peau, les niveaux d’hydratation et la capacité de la peau à guérir et à se régénérer. Les déséquilibres, qu’ils soient dus à des fluctuations hormonales naturelles ou à des facteurs externes comme le stress, l’alimentation et les toxines environnementales, peuvent exacerber les symptômes de l’acné et contribuer à des problèmes de peau persistants.

Introduction au NMN et au NAD+

Le nicotinamide mononucléotide (NMN) attire l'attention dans le domaine des soins de la peau et de la dermatologie en tant que précurseur du nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+). Le NAD+ est une coenzyme présente dans toutes les cellules vivantes et impliquée dans divers processus cellulaires, notamment le métabolisme énergétique et la réparation de l'ADN. La recherche suggère que les niveaux de NAD+ diminuent avec l’âge, ce qui peut avoir un impact sur la fonction cellulaire et contribuer à des affections liées à l’âge, notamment des problèmes de peau comme l’acné.

Qu’est-ce que l’acné hormonale ?

Causes et déclencheurs

L'acné hormonale est principalement due aux fluctuations des niveaux d'hormones, en particulier des androgènes tels que la testostérone et la dihydrotestostérone (DHT). Ces hormones sont présentes chez les hommes et les femmes, quoique en quantités différentes, et jouent un rôle crucial dans la stimulation des glandes sébacées à produire du sébum. Pendant les périodes de déséquilibre hormonal, comme la puberté, les menstruations, la grossesse ou les troubles hormonaux comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), les glandes sébacées peuvent devenir hyperactives. Cette surproduction de sébum, combinée à l’excrétion des cellules mortes de la peau, peut obstruer les follicules pileux et entraîner le développement de lésions acnéiques.

Manifestations et espaces communs

Contrairement à l’acné de l’adolescence, qui touche souvent l’ensemble du visage, l’acné hormonale a tendance à se concentrer sur des zones spécifiques. Les zones couramment touchées comprennent la partie inférieure du visage, comme la mâchoire, le menton et le cou, ainsi que parfois la poitrine et le dos. Ce schéma reflète la répartition des glandes sébacées les plus sensibles aux influences hormonales. Les lésions hormonales d’acné peuvent aller de petits comédons (points noirs et points blancs) à des papules et pustules plus grandes et enflammées.

Impact du déséquilibre hormonal

Le maintien de l’équilibre hormonal est crucial pour la santé globale de la peau. Les fluctuations hormonales influencent non seulement la production de sébum, mais affectent également d’autres aspects de la physiologie cutanée. Les déséquilibres peuvent entraîner une augmentation du gras de la peau, un épaississement de la peau et des altérations du pH cutané, rendant la peau plus sujette à la colonisation bactérienne et à l’inflammation. Les déséquilibres hormonaux chroniques peuvent contribuer à une acné persistante et exacerber d’autres affections cutanées telles que la rosacée ou la dermatite.

Influences hormonales sur la production de sébum

Les androgènes comme la testostérone exercent leur influence sur la production de sébum à travers plusieurs mécanismes. Ils stimulent directement les glandes sébacées, augmentant ainsi la synthèse et la sécrétion de sébum. De plus, les androgènes peuvent modifier la composition du sébum, le rendant plus épais et plus susceptible d’obstruer les pores. Les œstrogènes, quant à eux, peuvent avoir un effet modulateur sur la production de sébum, ce qui explique pourquoi les changements hormonaux au cours du cycle menstruel peuvent influencer les poussées d'acné chez la femme.

Importance de l'évaluation hormonale

Le diagnostic de l'acné hormonale implique souvent des antécédents médicaux approfondis, un examen physique et parfois des tests hormonaux. Comprendre le profil hormonal sous-jacent aide les prestataires de soins à adapter efficacement les stratégies de traitement. Dans les cas où des déséquilibres hormonaux sont identifiés (par exemple, taux élevé d'androgènes dans le SOPK), des interventions ciblées telles que des contraceptifs hormonaux ou des médicaments antiandrogènes peuvent être recommandées parallèlement aux thérapies conventionnelles contre l'acné.

L'acné hormonale représente une interaction complexe entre les fluctuations hormonales, la production de sébum et l'inflammation cutanée. En reconnaissant les déclencheurs et les manifestations hormonaux spécifiques de l’acné hormonale, les prestataires de soins de santé peuvent mieux s’attaquer aux causes sous-jacentes et proposer des options de traitement plus efficaces.

Dans le contexte de l’exploration du rôle potentiel du NMN dans la gestion de l’acné, la compréhension de la dynamique hormonale devient cruciale pour évaluer comment la supplémentation en NMN peut influencer la production de sébum et, à terme, contribuer à une peau plus claire et plus saine.

Le rôle du NAD+ dans la fonction cellulaire

Introduction au NAD+

Le nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+) est une coenzyme vitale présente dans toutes les cellules vivantes. Il joue un rôle fondamental dans de nombreux processus métaboliques essentiels au fonctionnement cellulaire et à la santé globale. Le NAD+ existe sous deux formes : NAD+ et NADH, le NAD+ servant principalement d'agent oxydant impliqué dans les réactions redox essentielles au métabolisme énergétique.

Fonctions du NAD+ dans le corps

NAD+ participe à plusieurs processus cellulaires clés, notamment la glycolyse, le cycle de l'acide tricarboxylique (TCA) et la phosphorylation oxydative. Ces processus sont fondamentaux pour générer de l’ATP, la principale monnaie énergétique des cellules. Au-delà du métabolisme énergétique, le NAD+ participe au maintien de la stabilité génomique grâce à son rôle dans les mécanismes de réparation de l’ADN, la régulation des réponses cellulaires au stress et l’influence des voies de survie cellulaire.

Importance du NAD+ dans la santé de la peau

Dans le contexte de la santé de la peau, le NAD+ joue un rôle crucial en soutenant la fonction barrière de la peau. La barrière cutanée agit comme un bouclier protecteur contre les facteurs de stress environnementaux, les agents pathogènes et la perte d’humidité. NAD+ aide à maintenir l’intégrité de la barrière cutanée en favorisant les processus de réparation et de régénération cellulaire. Ceci est particulièrement important dans les conditions où la barrière cutanée peut être compromise, comme l'acné, l'eczéma ou les modifications cutanées liées au vieillissement.

NAD+ Déclin avec l’âge

La recherche indique que les niveaux de NAD+ diminuent avec l’âge. Ce déclin a été associé à une fonction cellulaire réduite et à une susceptibilité accrue aux maladies liées à l’âge. Dans le contexte du vieillissement cutané, une diminution des niveaux de NAD+ peut contribuer à une altération de la fonction de la barrière cutanée, à une diminution de la production de collagène et à un processus de cicatrisation plus lent.

Relier le NAD+ aux affections cutanées

Des études ont commencé à explorer le lien entre les niveaux de NAD+ et diverses affections cutanées. Par exemple, des carences en NAD+ ont été impliquées dans des troubles cutanés caractérisés par une altération de la fonction barrière et une inflammation chronique. La restauration des niveaux de NAD+ par la supplémentation ou l’activation des voies de synthèse du NAD+ s’est révélée prometteuse dans les études précliniques pour améliorer la résilience de la peau et réduire l’inflammation.

Potentiel du NAD+ dans la gestion de l'acné

Bien que des recherches directes reliant les niveaux de NAD+ à l’acné soient encore en cours d’émergence, les rôles fondamentaux du NAD+ dans le métabolisme cellulaire et la fonction de barrière cutanée suggèrent des implications potentielles pour la gestion de l’acné. En soutenant la production d’énergie cellulaire et en améliorant l’intégrité de la barrière cutanée, des niveaux adéquats de NAD+ peuvent aider à atténuer les facteurs contribuant au développement de l’acné, tels que la production excessive de sébum et l’inflammation.

NAD+ joue un rôle essentiel dans le maintien de la fonction cellulaire et la promotion de la santé globale de la peau. Son déclin avec l’âge souligne son importance dans les changements cutanés liés au vieillissement et ses implications potentielles pour des affections comme l’acné. La supplémentation en NMN est prometteuse pour faire progresser les stratégies de gestion de l’acné et favoriser des résultats cutanés plus sains.

NMN : le précurseur du NAD+

Qu’est-ce que le NMN ?

Le nicotinamide mononucléotide (NMN) est un nucléotide dérivé de la vitamine B3 (niacine) et sert de précurseur au nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+). Le NMN joue un rôle crucial dans le métabolisme cellulaire en facilitant la biosynthèse du NAD+, essentiel à la production d’énergie et à diverses fonctions cellulaires.

Synthèse et biodisponibilité

Le NMN peut être synthétisé dans l’organisme par la voie de récupération à partir d’autres métabolites du NAD+. On le trouve également en quantités infimes dans certaines sources alimentaires, bien que l'apport alimentaire à lui seul soit généralement insuffisant pour avoir un impact significatif sur les niveaux de NAD+. La supplémentation en NMN a attiré l'attention pour son potentiel à élever les niveaux de NAD+ plus efficacement que d'autres précurseurs en raison de sa conversion directe en NAD+ dans les cellules.

Recherche soutenant la supplémentation en NMN

Des études ont démontré qu'une supplémentation en NMN peut augmenter efficacement les niveaux de NAD+ dans divers tissus, y compris la peau. Des niveaux élevés de NAD+ ont été associés à une fonction mitochondriale améliorée, à des mécanismes de réparation cellulaire améliorés et à une résistance accrue au stress oxydatif, qui sont tous bénéfiques pour le maintien de la santé et de la résilience de la peau.

Au-delà du métabolisme énergétique

Alors que le rôle principal du NMN est dans le métabolisme énergétique via la synthèse de NAD+, de nouvelles recherches suggèrent des implications plus larges pour le NMN dans les processus cellulaires au-delà de la production d’énergie. Cela inclut des avantages potentiels dans la régulation de l’expression des gènes, la modulation des réponses immunitaires et le soutien à la réparation et à la régénération des tissus, facteurs pertinents pour la santé de la peau et pouvant avoir un impact sur des conditions telles que l’acné.

NMN dans la santé de la peau

Dans le contexte de la santé de la peau, le NMN est prometteur en tant que traitement d’appoint potentiel pour les affections influencées par le métabolisme cellulaire et le stress oxydatif, comme l’acné. En reconstituant les niveaux de NAD+, la supplémentation en NMN peut soutenir la capacité de la peau à gérer l’inflammation, à améliorer la fonction barrière et à réguler la production de sébum, facteurs clés de la pathogenèse de l’acné.

Considérations et orientations futures

Bien que les avantages potentiels du NMN sur la santé de la peau soient prometteurs, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour bien comprendre son profil d’efficacité et de sécurité, en particulier en milieu clinique. Des études explorant les mécanismes spécifiques par lesquels le NMN influence la physiologie cutanée, y compris son impact sur l'activité des glandes sébacées et le développement de l'acné, seront essentielles pour valider son potentiel thérapeutique.

Le NMN représente une voie prometteuse pour améliorer les niveaux de NAD+ et soutenir la fonction cellulaire, y compris les aspects essentiels à la santé de la peau. À mesure que notre compréhension du rôle du NMN dans le métabolisme et les processus cellulaires continue d’évoluer, son application potentielle dans les soins de la peau et en dermatologie évolue également.

L’exploration de la supplémentation en NMN comme stratégie pour moduler les niveaux de NAD+ offre des possibilités intéressantes pour faire progresser la gestion de l’acné et promouvoir le bien-être général de la peau.

Impact du NMN sur la production de sébum

Mécanisme d'action

L'influence potentielle du NMN sur la production de sébum découle de son rôle dans la régulation du métabolisme cellulaire et de la production d'énergie via la synthèse de NAD+. La production de sébum est principalement contrôlée par l'activité des glandes sébacées, qui sont sensibles aux signaux hormonaux et aux processus métaboliques au sein des cellules de la peau. Le NMN, en augmentant les niveaux de NAD+, peut moduler ces processus et affecter l'activité des glandes sébacées, influençant ainsi la production de sébum.

Relier les niveaux de NAD+ à l’activité des glandes sébacées

La recherche suggère que les niveaux de NAD+ peuvent avoir un impact sur le fonctionnement des glandes sébacées. Des niveaux plus élevés de NAD+ sont associés à une amélioration de la fonction mitochondriale et du métabolisme cellulaire, essentiels au maintien d’une activité glandulaire optimale. En soutenant la production d'énergie cellulaire et les voies métaboliques, des niveaux élevés de NAD+ peuvent aider à réguler la sécrétion de sébum et à améliorer l'équilibre lipidique de la peau, réduisant potentiellement l'incidence de la production excessive de sébum observée chez les personnes sujettes à l'acné.

Hypothèse sur le NMN et la gestion de l'acné

Compte tenu du rôle du NAD+ dans la santé de la peau et la régulation du sébum, il existe une hypothèse selon laquelle une supplémentation en NMN pourrait être bénéfique pour la gestion de l'acné. En améliorant la disponibilité du NAD+, le NMN peut favoriser un fonctionnement plus sain des glandes sébacées, réduire l’inflammation associée aux lésions acnéiques et soutenir les défenses naturelles de la peau contre la colonisation bactérienne. Cette hypothèse est étayée par des études préliminaires indiquant que les précurseurs du NAD+ peuvent influencer l’intégrité de la barrière cutanée et les réponses immunitaires, qui sont des facteurs critiques dans le développement de l’acné.

Preuves issues d'études précliniques

Des études précliniques ont fourni un premier aperçu des effets potentiels des précurseurs du NAD+ sur la santé de la peau. Ces études ont montré que l’augmentation des niveaux de NAD+ grâce à une supplémentation en précurseurs peut améliorer les mécanismes de réparation cellulaire, réduire le stress oxydatif et améliorer la résilience globale de la peau. Bien que les études spécifiques liant directement la supplémentation en NMN à la gestion de l’acné soient limitées, ces résultats suggèrent une justification pour des recherches plus approfondies sur les avantages thérapeutiques potentiels du NMN dans les affections dermatologiques caractérisées par une production de sébum dérégulée.

Pertinence clinique et défis

La traduction des résultats précliniques dans la pratique clinique pose des défis, notamment l'établissement de dosages optimaux, l'évaluation de la sécurité à long terme et la démonstration de l'efficacité chez diverses populations de patients. Des essais cliniques évaluant la supplémentation en NMN dans la gestion de l'acné sont nécessaires pour valider ses bénéfices potentiels et clarifier ses mécanismes d'action sur la peau humaine. De plus, comprendre comment le NMN interagit avec les traitements contre l’acné et les thérapies hormonales existants sera essentiel pour développer des approches intégrées de soins de l’acné.

Directions futures

Les recherches futures devraient se concentrer sur l'élucidation des mécanismes spécifiques par lesquels le NMN influence la production de sébum et la pathogenèse de l'acné. Des essais cliniques contrôlés avec des plans d'étude rigoureux sont justifiés pour évaluer l'efficacité du NMN en tant que traitement d'appoint contre l'acné, en particulier chez les personnes présentant des déséquilibres hormonaux ou une dérégulation métabolique. L’étude des impacts plus larges du NMN sur le vieillissement cutané, l’inflammation et la fonction barrière contribuera également à notre compréhension de son potentiel thérapeutique en dermatologie.

Bien que les preuves directes liant la supplémentation en NMN à la gestion de l’acné soient encore émergentes, les mécanismes sous-jacents impliquant le NAD+ et le métabolisme cellulaire suggèrent des pistes d’exploration prometteuses. En améliorant la production d'énergie cellulaire et en soutenant l'intégrité de la barrière cutanée, le NMN peut proposer de nouvelles stratégies pour répondre aux problèmes liés à l'acné et promouvoir la santé globale de la peau.

Preuves cliniques et recherches futures

Revue des essais et études cliniques

Les preuves cliniques actuelles concernant les effets spécifiques du NMN sur la gestion de l’acné sont limitées. La plupart des recherches sur le NMN se sont concentrées sur son rôle dans le métabolisme cellulaire, les affections liées au vieillissement et les maladies neurodégénératives plutôt que sur ses applications dermatologiques. Alors que les études précliniques ont montré des résultats prometteurs concernant les précurseurs du NAD+ et la santé de la peau, les essais cliniques évaluant l’impact direct de la supplémentation en NMN sur l’acné sont rares.

Limites de la recherche existante

L’une des principales limites est le manque d’essais cliniques bien conçus et contrôlés par placebo étudiant l’efficacité et la sécurité du NMN dans le traitement de l’acné. La complexité de l’acné en tant que condition multifactorielle impliquant des facteurs hormonaux, génétiques et environnementaux pose des défis pour isoler les effets spécifiques du NMN sur la production de sébum et la gravité de l’acné. De plus, la variabilité des protocoles d'étude, des données démographiques des participants et des mesures des résultats complique l'interprétation et la généralisabilité des données.

Résultats émergents et études de cas

Malgré la rareté des essais cliniques, des rapports anecdotiques et des études de cas ont mis en évidence les avantages potentiels de la supplémentation en NMN pour améliorer la qualité et la résilience globales de la peau. Les personnes utilisant le NMN ont signalé des améliorations subjectives des symptômes de l'acné, notamment une réduction de l'inflammation, moins d'éruptions cutanées et une amélioration de la texture de la peau. Même si les preuves anecdotiques sont prometteuses, une validation scientifique rigoureuse au moyen d’études contrôlées est nécessaire pour étayer ces affirmations.

Considérations de sécurité

La sécurité reste une considération essentielle dans l’exploration de la supplémentation en NMN pour la gestion de l’acné. Le NMN est généralement considéré comme sûr lorsqu’il est utilisé de manière appropriée, avec des effets indésirables minimes signalés dans les études cliniques. Cependant, les données de sécurité à long terme, notamment concernant l'utilisation prolongée et les interactions potentielles avec d'autres médicaments ou traitements, font défaut. Les cliniciens et les chercheurs doivent faire preuve de prudence et surveiller tout effet imprévu à mesure que les thérapies basées sur le NMN font l’objet d’études plus approfondies.

Orientations futures de la recherche

Pour faire progresser notre compréhension du potentiel du NMN dans la gestion de l’acné, les recherches futures devraient donner la priorité à plusieurs domaines clés :

  • Essais contrôlés randomisés: Mener des essais cliniques bien conçus avec des échantillons de plus grande taille et des durées plus longues pour évaluer l’efficacité du NMN dans la réduction de la gravité de l’acné.
  • Études mécanistiques: Étude des mécanismes moléculaires spécifiques par lesquels le NMN influence la production de sébum, les voies d'inflammation et la fonction de barrière cutanée.
  • Diversité dans les populations étudiées: Y compris diverses populations de patients pour évaluer l’efficacité du NMN sur différents types de peau, ethnies et profils hormonaux.
  • Thérapies combinées: Explorer les effets synergiques de la supplémentation en NMN avec les traitements existants contre l'acné, tels que les médicaments topiques ou les thérapies hormonales, pour optimiser les résultats.

Bien que des preuves préliminaires suggèrent le potentiel du NMN à moduler la santé de la peau grâce à la régulation du NAD+, des recherches cliniques plus robustes sont nécessaires pour valider son rôle dans la gestion de l’acné. Combler les lacunes actuelles dans les connaissances et mener des essais cliniques rigoureux seront essentiels pour déterminer l’efficacité, la sécurité et les applications thérapeutiques optimales du NMN en dermatologie.

En faisant progresser notre compréhension des mécanismes et des résultats cliniques du NMN, nous pouvons potentiellement élargir les options de traitement pour les personnes souffrant d’acné et contribuer à des stratégies de soins de la peau améliorées basées sur des preuves scientifiques.

Conclusion : relation entre l'acné hormonale, la production de sébum et les niveaux de NAD+

L'acné hormonale, provoquée par les fluctuations des taux d'androgènes, contribue à augmenter la production de sébum et à obstruer les pores, entraînant des lésions d'acné principalement sur le visage, la poitrine et le dos. Comprendre cette dynamique hormonale est crucial pour développer des stratégies efficaces de gestion de l’acné.

Potentiel du NMN dans la régulation de l'équilibre hormonal et de la production de sébum

Le nicotinamide mononucléotide (NMN), en tant que précurseur du NAD+, est prometteur dans la gestion de l'acné en modulant potentiellement la production de sébum et en favorisant la santé globale de la peau. En augmentant les niveaux de NAD+, le NMN peut améliorer le métabolisme cellulaire, réduire le stress oxydatif et améliorer la fonction de barrière cutanée, facteurs qui peuvent influencer la gravité et la récidive de l'acné.

Appel à l’action pour une exploration plus approfondie

Bien que la base théorique du rôle du NMN dans le traitement de l’acné soit convaincante, les preuves cliniques étayant son efficacité restent limitées. Il existe un besoin urgent d’essais cliniques bien conçus pour évaluer les effets spécifiques de la supplémentation en NMN sur l’acné, notamment son impact sur la production de sébum, l’inflammation et la qualité globale de la peau. Ces études devraient viser à établir des dosages optimaux, des profils de sécurité et des interactions potentielles avec les traitements existants contre l'acné.

Intégrer le NMN dans la pratique dermatologique

À mesure que la recherche progresse, l’intégration du NMN dans la pratique dermatologique pourrait élargir les options de traitement pour les personnes souffrant d’acné, en particulier celles souffrant de déséquilibres hormonaux ou d’acné résistante au traitement. Les dermatologues et les prestataires de soins de santé jouent un rôle central en traduisant les progrès scientifiques en recommandations de soins de la peau fondées sur des preuves qui donnent la priorité à la sécurité et à l'efficacité des patients.

Orientations futures et innovations

À l’avenir, les recherches futures devraient non seulement se concentrer sur le potentiel thérapeutique du NMN contre l’acné, mais également explorer ses applications plus larges dans les soins de la peau et la dermatologie. L’étude des mécanismes d’action du NMN, l’identification des biomarqueurs de la réponse au traitement et l’exploration de thérapies combinées pourraient ouvrir la voie à des stratégies personnalisées de gestion de l’acné adaptées aux besoins individuels des patients.

Faire progresser les soins et l’éducation des patients

L’éducation et la sensibilisation au rôle du NMN dans les soins de la peau sont essentielles pour permettre aux individus de prendre des décisions éclairées concernant leurs routines de soins de la peau. En favorisant la collaboration entre les chercheurs, les cliniciens et les patients, nous pouvons favoriser une approche proactive de la gestion de l'acné qui intègre des thérapies innovantes comme le NMN aux traitements conventionnels.

Conclusion

En conclusion, le NMN représente une frontière prometteuse dans le traitement de l’acné et les soins de la peau, tirant parti de son rôle de précurseur du NAD+ pour potentiellement réguler la production de sébum et améliorer la santé de la peau. À mesure que la compréhension scientifique évolue et que les preuves cliniques s’accumulent, la supplémentation en NMN a le potentiel de révolutionner la gestion de l’acné et d’améliorer le bien-être général de la peau. La poursuite de la recherche et de la validation clinique est essentielle pour libérer tout le potentiel thérapeutique du NMN et faire progresser les soins centrés sur le patient en dermatologie.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.8 / 5. Décompte des votes : 274

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Jerry K.

Dr Jerry K. est le fondateur et PDG de YourWebDoc.com, qui fait partie d'une équipe de plus de 30 experts. Le Dr Jerry K n'est pas médecin mais possède un diplôme de Docteur en psychologie; il se spécialise dans médecine familiale et produits de santé sexuelle. Au cours des dix dernières années, le Dr Jerry K est l'auteur de nombreux blogs sur la santé et de nombreux livres sur la nutrition et la santé sexuelle.

On a pensé à «Acné hormonale et NMN : comment les précurseurs du NAD+ impactent la production de sébum»

Les commentaires sont clos.